28/12/2006

Je vous laisse une bonne semaine mais vous serez dans mes pensées . As tous et toutes je vous souhaite du bonheur de l'amour et de l'amitié a gogo de la prospérité et surtout une excellente santé que 2007 ne sois qu'une année remplie de beaux souvenirs

De tout coeur BONNE ANNEE A TOUS ET TOUTE
 
neige

nouvel_an0035

nouvel_an0039

18:47 Écrit par Nicole, Tonnes dans Cuisine | Lien permanent | Commentaires (25) |  Facebook |

27/12/2006

J ai reçu ce texte de Pierre un Monsieur avec qui jai fait connaissance grâce a mon blog et qui sais que José et moi passons les réveillons en tant que bénévoles avec des personnes différentes .MERCI Pierre ....

 

bougie12

 

Les bénévoles !

 

Dans un monde où le temps s'enfuit à toute allure,

Dans un monde où l'argent impose sa culture,

Dans un monde où, parfois, l'indifférence isole,

Les anges existent encore ; ce sont les bénévoles.

 

Ces gens qui, par souci du sort de leur prochain

Prennent un peu de leur temps pour tendre la main,

En s'oubliant parfois, ces gens se dévouent,

Ne les cherchez pas loin, car ils sont parmi nous.

 

Étant fort discrets, ils ne demandent rien

Ni argent... ni merci...

Tout ce qu'ils offrent, c'est leur soutien.

Cependant, ce qu'ils donnent n'a pas de prix

Rien ne peut l'acheter ; c'est une partie de leur vie.

Et c'est bien grâce à eux... si Noël, pour certains

Reste un jour de magie plutôt que de chagrin !

 

Alors juste pour vous, voici notre souhait :

"Puissiez-vous recevoir autant que vous donnez !¨

                                      

JOYEUSES FÊTES !

 

ligne_noel.gif (5841 octets)

             

CHEZ MAYA
Cartes virtuelles
Humour
Newsletter

11:21 Écrit par Nicole, Tonnes dans Cuisine | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

22/12/2006

Recette de dinde toute simple mais HUMMMMM

 
30204%2005%202006%20006

Recette pour 8 personnes

Ingrédients
1 belle dinde de 5kg
1 bouquet de romarin
1 bouquet de sauge
1 pomme coupée en quartiers
1 branche de céleri
1 oignon
50g de beurre doux fondu

 Recettes de cuisine
 

016


 

Préparation


Ôtez les abats et le cou de la Dinde.
Rincez la Dinde à l'eau froide et séchez-la avec précaution.
Soulevez la peau des blancs de la dinde pour glisser entre la chair et la peau les feuilles de romarin et de sauge. Puis lissez la peau de sorte à la remettre en place.
Disposez les quartiers de pommes, l'oignon coupé en deux et la tige de céleri coupée en quatre dans la cavité laissée par le cou de la dinde.
Disposez la dinde dans un plat allant au four en l'enduisant de beurre fondu. Utilisez un pinceau.
Couvrez la dinde de papier cuisson ou de papier aluminium.
Enfournez dans un four préchauffé à 170°C pour au moins 3h de cuisson dépendant du poids et du volume de la volaille. La dinde est cuite à point lorsque sa température au centre de la chair atteint les 80°C. Commencez à en mesurer la température au terme de 3h de cuisson. Prolongez si besoin jusqu'à 3h30- 3h45.
Bon Appétit et bon réveillon .....

43ac8c64ac635

15:46 Écrit par Nicole, Tonnes dans Cuisine | Lien permanent | Commentaires (16) |  Facebook |

village de Noel a déguster une recette du journal de la femme

ab

 


Pour 10 personnes


- environ 600 g de pain d épices en tranches
- un grand cake napolitain dans la boîte il y en a 2
- un mini cake napolitain
- des paille d or
- des langues de chat
- 100 g de chocolat noir ou au lait pour faire le "ciment"
- sucre glace
- sucre en poudre pour le caramel 3 cuillères à soupe environ
- petits sujets en sucre de noël vahiné
- 1 biscuit rond socle sapin
- mini smarties
- dragibus
- quelques mikados

  La recette
Village de Noël à croquer
1/ Mettre du papier aluminium ou de cuisson sur un grand plateau. Couper les bordures noires des tranches de pain d'épices et les aligner sur le plateau en les serrant bien pour faire le sol du village.

Village de Noël à croquer
2/ Mettre à fondre le chocolat au micro-ondes puis mettre le récipient qui contient le chocolat dans un autre qui contient de l'eau chaude afin de le garder chaud. Le chocolat sert à coller les pièces du village.
Couper les 2 cakes Napolitains en 2 parties égales, cela constituera les 3 maisons et la base de l'église.
Avec les restes de pain d'épices, faire des petits triangles pour faire le devant et le derrière du toit et 2 barres qui serviront de base aux langues de chat.
Coller 2 langues de chat l'une sur l'autre en les décalant et les poser pour faire le toit. Il faut patienter un peu en tenant les gâteaux, le temps que le chocolat durcisse un peu et colle.


Village de Noël à croquer
3/ Pour l'église, rogner un peu les 2 côtés du cake pour faire les pentes du toit. Coller le mini-cake sur le devant en hauteur pour faire le clocher (on aura ôté le dessus glacé avec des vermicelles). Avec les restes de pain d'épices, faire une petite pyramide pour faire le toit du clocher. La croix est faite avec des mikados collés avec du chocolat.
La porte et les fenêtres sont faites avec les bords noirs de pain d'épice coupés au départ (rien ne se perd). Se servir également de ces bordures pour faire les sommets des 3 maisons et cacher ainsi les jointures des tuiles.


Village de Noël à croquer
4/ Faire le caramel : mettre le sucre en poudre avec quelques gouttes d'eau dans une petite casserole. Faire chauffer et bien surveiller, le caramel doit faire des petites bulles mais ne doit surtout pas devenir blond, il doit rester blanc car c'est pour faire l'étang glacé. Faire couler le caramel sur du papier sulfurisé en une flaque pas très grande. Laisser durcir.
Pour faire le toit des 2 autres maisons, mettre une barre de pain d'épice comme base puis
coller 4 demi-pailles d'or de chaque côté. Faire les portes aussi avec des pailles d'or.


Village de Noël à croquer
5/ Placer les petits personnages et le sapin (on peut les faire en pâte d'amande si on n'en trouve pas dans le commerce touts faits). Planter le sapin dans un biscuit rond pour faire une petite place centrale au village.
Avec une petite passoire que l'on tapote avec la main, saupoudrer copieusement le village pour donner l'illusion qu'il a neigé.


Village de Noël à croquer
6/ Découper le papier sous le caramel à sa taille (ou une feuille blanche qui sera plus opaque) et placer l'étang gelé sur le village. Coller des Smarties pour faire un petit chemin. Enfiler des Dragibus sur un fil avec une aiguille et attacher les 2 extrémités à des Mikados. S'aider de cure-dent pour faire tenir le tout, les Dragibus étant trop lourds pour les Mikados (on peut mettre au milieu de la guirlande un cure-dent légèrement ouvert sous le fil pour le soutenir et 2 autres cure-dents qui calent les "poteaux").

Pour finir ... Pas vraiment compliqué mais cela demande de la patience et de la minutie, le résultat en vaut la peine !
028

15:39 Écrit par Nicole, Tonnes dans Cuisine | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

La nuit de Noel

ange01

J'ai fait un rêve, la nuit de Noël.
Je cheminais sur la plage, côte à côte avec le Seigneur.
Nos pas se dessinaient sur le sable, laissant une double empreinte, la mienne et celle du Seigneur.
L'idée me vint-c'était un songe-
que chacun de nos pas représentait un jour de ma vie.
Je me suis arrêté pour regarder en arrière.
J'ai vu toutes ces traces qui se perdaient au loin.
Mais je remarquais qu'en certains endroits,
Au lieu de deux empreintes, il n'y en avait plus qu'une.
J'ai revu le film de ma vie.
Oh surprise!
Les lieux à l'empreinte unique
Correspondaient aux jours les plus sombres de mon existence.
jours d'angoisse ou de mauvais vouloir;
Jours d'égoïsme ou de mauvaise humeur.
Jours d'épreuve ou de doute.
Jours intenables.
Jours où, moi aussi, j'avais été intenable.
Alors, me tournant vers le Seigneur
J'ai osé lui faire des reproches:
"Tu nous a pourtant promis d'être avec nous tous les jours
Pourquoi n'as tu pas tenu ta promesse?
Pourquoi m'avoir laissé seul
Aux pires moments de ma vie?
Aux jours où j'avais le plus besoin de ta présence?
Mais le Seigneur m'a répondu:
"Mon ami, les jours où tu ne vois qu'une trace de pas sur le sable,
Ce sont les jours où je t'ai porté"
 
Adhémar Barros- Poète Brésilien.

merci_023

15:25 Écrit par Nicole, Tonnes dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

21/12/2006

Une superbe lettre reçue de François coeur d'enfant que jai un peu mis a ma sauce !!!

 

dyn005_original_205_198_gif_2508426_dffe588b9238923f366da7eb0ce6b40bMerci François

Le  NOEL  BLANC  DE....
Nous le savons  tous..
Noel n est pas une  réjouissance pour tous le monde.
Certains d entre nous n ont  simplement pas
les moyens de se payer des fêtes décentes,
faute d argent.
Pour d autres, le problème est plus subtil,
il  est d ordre émotif: les fameux souvenirs d enfance
qui nous rendent nostalgiques ou pire les manques
que nous avons connus durant cette période.
Des manques comme le sentiment d avoir oublié, de ne pas avoir assez donné ou d avoir  manqué d affection ou d attention,
d avoir souffert de  l ignorance .
Pour d autres personnes,
le souvenir  est encore vif d avoir été au coeur d une dispute légendaire
ou d avoir  été déchiré entre deux familles,
sans oublier  les personnes qui souffrent
d un deuil pas encore accepté.... pour d'autre c'est de vivre seul sa différence ou sa maladie ....
il  n est  donc pas surprenant que la seule apparition
d un sapin illuminé puisse raviver de la douleur profonde...
Les  souvenirs sont si pénibles que tout est permis pour fuir comme s isoler des autres en  s inventant  des excuses bidons, faire semblant d être bien
quand on a le vague à  l âme ou, tout simplement rire quand on a envie de pleurer s isoler quand les autres vous manques  Aller  le plus loin possible  pour fuir ..
Malheureusement, il n y as pas de collecte d amour pour aider les personnes
qui souffrent d un vide intérieur...
donc il vaut mieux trouver une autre solution..
Je vous suggère de lever le drapeau blanc pour le temps des fêtes
et de profiter vraiment d un Noël blanc......dans le coeur blanc dans la tête blanc dans l'âme .... 
Comment faire me direz vous...?
Mettre en  pratique la reconnaissance....
si a  l approche du 25 décembre,
vous sentez monter une tristesse ou de la frustration ou pire de la culpabilité en vous,
prenez une bonne respiration et dirigez vos pensées sur les éléments positifs de votre vie...les belles choses auquel ont ne pense pas assez. 
Même  la plus petite chose peut faire l affaire.
C est le début d une démarche ,
car  l idéal est d installer  dans sa vie une étape cruciale de paix intérieur,
le pardon envers les autres et surtout envers soi même...
Donc, pour le temps des fêtes ,
je vous souhaite de lever le drapeau blanc de la paix intérieur
et de profiter  d un temps d accalmie...
UN TRES JOYEUX NOEL A TOUS...xxx
Dans la paix et la sérénité

           

dyn006_original_161_193_gif_34338_e939b6b586741e3c1dfe0843881e5c52

 



11:39 Écrit par Nicole, Tonnes dans Cuisine | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

19/12/2006

Une petite chanson sur les champignons

A la cueillette des champignons

gifnoelmail

 

Quand c'est la saison je vais a la recherche des champignons..........mais!!!

 

 

Le bolet n'est pas prêt

Le caprin n'est pas bien

L'aminite prend la fuite

La girolle devient folle

La vesse -de- loup me rend fou

Le lactaire est en colère

La pleurote n'est pas rigolote

L'argaric a des tics

Moi ,je préfère le champignon de paris .

lui au moins, il me facilite la vie !

legumes-03

 

18:09 Écrit par Nicole, Tonnes dans Cuisine | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Une trés bonne recette d'Escargots

Proportions pour 8 personnes,

Escargots à l'Alsacienne Copyright ARdVIngrédients:

48 escargots moyens ou gros, en conserve,
200 g de beurre frais,
15 g de persil  haché très fin,
10 g d'ail haché très fin,
15 g d'échalotes hachées très fin,
8 g de sel fin,
2 g de poivre frais moulu
du fond de cuisson d'escargots .
 
Préparation :

- Bien malaxer le beurre, le sel, le poivre, le persil, l'ail et les échalotes,
- Mettre dans chaque coquille une cullerée à dessert de fond de cuisson, une noisette du beurre manié,
- Mettre du beure dans la coquielle, puis introduire un escargot égoutté, I'escargot pousse le beurre au fond de sa coquille ;
- Boucher totalement la coquille par un ajout de ce beurre,
- Placer les escargots sur une escargotière, ou plat spécial, l'ouverture de la coquille vers le haut afin que le beurre ne s'écoule pas pendant la cuisson,
- Les réchauffer suffisamment longtemps au four et servir lorsque le beurre est mousseux.
 
Astuce :  si vous ne disposez pas d'escargotières, vous pourrez placer les escargots dans un moule à tarte rempli de gros sel. Le sel maintiendra les escargots en position fixe.

16:43 Écrit par Nicole, Tonnes dans Cuisine | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Foie gras aux pommes et gingembre

Ingrédients : pour 4 personnes

dyn002_original_317_208_gif_2554460_bc10dd60c76cb50e19c61674aed60f56


4 escalopes de foie de canard de 70 g
8 pommes reinette
50 g de beurre
Feuilles de persil

Sel
Poivre



La sauce :
½ litre de jus d’orange pressé
1 jus de citron
2 dl de porto blanc
40 g de sucre
50 g de gingembre

Eplucher et tailler le gingembre en brunoise (découper en tout petits carrés).
Mettre dans une casserole le jus d’orange, le porto blanc et la brunoise de gingembre.
Porter à ébullition et laisser réduire au 1/3 afin d’obtenir une consistance sirupeuse. Saler, poivrer et ajouter le jus de citron.
Réserver au chaud.

Laver et éplucher les pommes.
Les couper en quartiers, enlever les pépins.
Tailler la moitié des quartiers en cubes et donner une forme arrondie au reste de pommes.
Prendre la moitié du beurre, le mettre dans une casserole et laisser fondre.
Ajouter les cubes de pommes et laisser compoter 30 mn.
Dans une poêle antiadhésive, mettre le beurre restant et cuire les pommes en quartiers, en leur donnant une couleur dorée, déglacer avec 2 cuillères à soupe de sauce et bien les enrober.

Faire chauffer une poêle antiadhésive sans matière grasse, saler et poivrer les escalopes de foie gras, et les faire cuire 1 mn de chaque côté.


Dresser les pommes tournées et la compotée de pommes sur l’assiette.
Ajouter l’escalope de foie chaud sur la compotée.
Napper le foie gras et les pommes de sauce.
Décorer avec des feuilles de persil

16:33 Écrit par Nicole, Tonnes dans Cuisine | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Une trés bonne recette de foie gras je ne sais plus de qui elle est mais je peu dire que c'est exquis

Ingrédients

Foie de Canard Crémant dAlsace ARdV

Pour 4 personnes :

 
Préparation

 

  • Placer le foie gras bien netoyer dans un récipient et le recouvrir d’eau glacée  salée a la fleur de sel.
    Laisser dégorger pendant 3 heures à température ambiante.

 

  • Pendant ce temps nettoyé et épluché et faire une julienne avec  les carottes, les navets, le poireau et le céleri,les blanchir
  • Préchauffer le four à 240 °C.
  • Disposer les légumes au fond d’un plat en terre cuite. Saler et poivrer.
  • Ajouter le foie gras dégorgé. Saler et poivrer à nouveau.
  • Arroser avec  l’armagnac.
  • Laisser cuire au four pendant 20 minutes, sans couvercle
  • Après 20 mn de cuisson, ajouter le jus de volaille dans le plat et retourner délicatement le foie gras.
  • Poursuivre la cuisson au four pendant 10 minutes, toujours sans couvercle.
  • En fin de cuisson, disposer les légumes après les avoir soigneusement égouttés (conserver le liquide de cuisson) dans un plat de service préchauffé et poser le foie gras dessus.
  • Maintenir le plat au chaud dans le four à 100 °C.
  • Pendant ce temps, faites réduire le liquide de cuisson à feu vif dans une petite casserole en remuant constamment, jusqu’à l’obtention d’un jus plus consistant.
  • Sortir le plat du four, et verser ensuite la réduction sur le foie gras et les légumes.
  • Découper le foie gras en tranches et le poivrer encore un peu au moment de servir vos convives dans des assiettes bien chaudes.
 
Suggestions

Quelques cuillères de gelée de coing peuvent admirablement accompagner ce type de plat. N’hésitez pas à le présenter aussi avec une compote (tiède) de pommes : c’est délicieux !

noelsapin_062

16:23 Écrit par Nicole, Tonnes dans Cuisine | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

17/12/2006

Noisettes de biche au vinaigre balsamique

Ingrédients

Pour 4 personnes:

  • 8 noisettes de biche
  • 4 fines tanches de poitrine de porc fumée
  • 15 cl de vinaigre balsamique
  • 4 cuillères à soupe de sucre en poudre
  • 1 cuillère à café de sirop de liège (sirop de poire)
  • 20 g de beurre
  • 8 cl d’huile
  • Fleur de sel, poivre noir
 
Préparation

Préparation et cuisson des tournedos de biche

  • Découper les tranches de poitrine de porc de manière à faire des lanières pouvant encercler les noisettes de biche
  • Encercler chaque noisette de biche avec une lanière de lard et maintenir le tout avec une ficelle ou avec un cure dent
  • Faire fondre le beurre avec l’huile dans une poêle à feu vif
  • Déposer les tournedos de biche dans la poêle côté chair
  • Saisir pendant 4 minutes sur la première face
  • Retourner et saupoudrer de fleur de sel  et de poivre concassé
  • Laisser saisir pendant 4 minutes
  • Retirer les tournedos de la poêle et déposer sur une grille au chaud de manière à laisser le jus de cuisson s’égoutter.

Préparation du caramel de vinaigre balsamique

  • Jeter l’huile de la poêle qui a servi a saisir les tournedos et remettre sur le feu vif
  • Déglacer la poêle chaude avec le vinaigre balsamique
  • Ajouter le sucre et le sirop de Liège
  • Mélanger et laisser réduire pendant3-4 minutes jusqu’à obtenir une consistance sirupeuse

Dresser les noisettes sur une assiette très chaude et verser le caramel de vinaigre balsamique tout autour. Servir avec des minis poires cuites et des couennes dy gattes .

 

18:21 Écrit par Nicole, Tonnes dans Cuisine | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

 

Bûche aux Marrons

buche

BUCHE-PEINTE

Ingrédients :
cacao amer
Dacquoise
6 blancs d'
oeufs
20g de sucre
semoule
1 sachet de sucre vanillé
1 trait de
jus de citron
150g de poudre d'
amandes
150g de sucre
glace
Mousse de
marron :
400g de
pâte de marrons
40g de vieux
rhum
280g de
beurre
150g de
crème liquide
2
marrons glacés
Chantilly
marron :
50g de
crème de marron
15g de vieux
rhum
225g de
crème liquide

Recette :
Faites la dacquoise :
Préchauffez le four à 180°C (th.6).
Montez les blancs en neige ferme avec le
jus de citron et les sucres semoule et vanille.
Ajoutez à la préparation le sucre
glace délicatement et la poudre d'amandes mêlés.
Versez sur une plaque couverte de papier sulfurisé. Etalez sur 2 cm d'épaisseur.
Faites cuire 30 minutes au four. Cette
pâte doit être moelleuse.
Faites la mousse de
marron :
Détendez la
pâte de marrons avec le rhum.
Montez le
beurre au fouet, ajoutez la pâte de marron. Mélangez le tout.
Fouettez la
crème, et incorporez-la à la préparation. Enfin, ajoutez les marrons glacés concassés.
Faites la chantilly de
marron :
Fouettez la
crème, puis ajoutez-la à la crème de marron diluée dans le rhum.
Mettez-la dans une poche à douille.
Assemblage de la bûche :
Dans un moule rectangle, tapissez-le de film alimentaire puis garnissez-le de mousse de
marron à mi-hauteur.
A l'aide d'une spatule, rabattez-la sur les bords afin de fourrer le milieu de chantilly
marron avec la poche à douille.
Refermez avec une fine couche de dacquoise.
Aprés 2 à 3 heures au congélateur, démoulez la bûche. Avant de servir, saupoudrez avec du
cacao amer.

CAROLING


17:25 Écrit par Nicole, Tonnes dans Cuisine | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

13/12/2006

Wallonne toujours

Vive le roi....Vive la reine..... Vive la famille royal ......et la Belgique!!!!!!!!!

 

C'est une simulation sur la RTBF Mais ATTENTION !!!Gardons notre pays soudé!!!Je fait partie des 88 /100 qui y ont cru mea-culpa mais je peu vous dire que pendant une demi heure qu'elle tristesse !!!

20:51 Écrit par Nicole, Tonnes dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

11/12/2006

Conte de Noel de Grand-Papa

Conte de Noël de Grand-Papa
Un Noël de ma jeunesse (par Joseph Levert)

Quand j'étais petit garçon, je demeurais sur une ferme située dans un chemin de côté, canton de Cambridge en Ontario, où nous avions toujours de la neige pour Noël en dépit du temps doux des mois de d'octobre et de novembre. Il survenait un jour ou une nuit magique, en décembre, où le ciel semblait s'ouvrir pour laisser descendre la neige qui, semblable à un duvet d'oiseaux, couvrait en une couche moelleuse le chaume gris et jaune des toits de la maison et de la grange. C'était la température de Noël !

De la cuisine émanaient toutes sortes de bonnes odeurs. Le fourneau du poêle rempli de belles tartes à la citrouille parfumait la maison de mélasse et de cannelle, alors que sur les ronds de poêle, le ragoût de boulettes et le mélange pour les pâtés au poulet nous chatouillaient les narines gourmandes.

Papa avait un pli à travers son front et maman, repoussant une mèche de cheveux de sa main, s'arrêtait cinq secondes et disait : «J'ai donc hâte que ces Fêtes soient passées !», mais nous savions qu'elle en jouissait autant que nous.

Notre chemin était bondé de neige, d'une clôture à l'autre. Lorsque mon père sortait les chevaux et les attelait à une charrue à neige qu'il avait fabriquée lui-même et qui était très utile pour déblayer notre bout de chemin pour aller à la messe de minuit, je regrettais parfois de lui voir briser la couche blanche si moelleuse de la neige sous un ciel gris-bleu et les arbres recouverts de duvet blanc.

Le jour de Noël approchait et il y avait l'examen avec concert à l'école. C'était toujours un grand événement pour toutes les familles : il y avait les Ayotte, les Burelle, les Longtin, les Dupuis, etc., dont les enfant prenaient part au concert. Les uns chantaient des morceaux choisis, d'autres récitaient des dialogues, des poèmes...

Mon oncle Fabien était toujours choisi pour jouer le rôle de président et de maître de cérémonie parce qu'il n'avait pas d'enfant ; il était donc impartial et ne faisait pas d'injustice.

Le concert avait lieu à la vieille école construite en pièces de bois équarries. Le poêle était chauffé à blanc (c'est-à-dire à outrance) ce jour-là ; il avalait des billes de bois de quatre pieds de long et passait rapidement du rouge au blanc.

L'examen et le concert suscitaient toujours une certaine inquiétude chez moi ; j'avais hâte de savoir si j'aurais un ou plusieurs prix. La distribution des prix débuta : les Burelle, les Ayotte furent appelés et reçurent leurs prix.

Tout à coup mon nom fut prononcé. J'étais si anxieux que je ne l'entendis pas tout de suite. Ma mère me donna alors un coup de coude qui me fit sursauter. Je me précipitai en avant, passant par dessus les pieds des unes et des autres. Mon oncle, le président, dit en riant : «Si Joseph ne vient pas chercher ce prix, je le garde pour moi !». Il me semblait que les visages qui me regardaient s'allongeaient démesurément, mes pantalons me paraissaient trop courts et j'avais l'impression que mes jarretières me descendaient sur les talons.

Je reçus mon prix : un beau livre sur la vie de St-François de Salle, un assez gros volume, pour mes résultats en élocution. 

À peine avais-je repris mon siège que j'entendis le président crier mon nom à nouveau pour un autre prix, d'histoire cette fois, encore un gros volume : la vie de Napoléon Bonaparte. Cette fois je me sentais plus à mon aise et moins timide pour aller à l'avant. Les félicitations de l'audience firent battre mon coeur bien fort. Je déposai mes prix sur les genoux de ma mère, puis me jetai dans ses bras pour l'embrasser.

Les préparatifs pour la messe de minuit, un peu plus tard, représentaient un autre événement mémorable pour un petit garçon de neuf ans résidant dans un chemin de côté à cinq mille de l'église.

Il me fallut d'abord prendre un bain dans une cuve au fond de la cuisine puis m'habiller à neuf : pantalons et chemise de flanelle tissée par ma mère. Il me semble sentir encore les picotements de laine rude sur mon épiderme.

Ma mère m'obligea ensuite à m'étendre sur mon lit pour dormir un peu avant de partir pour la messe. Je me couché sur mon lit faisant face à la fenêtre. Je voyais la lune par la fenêtre qui semblait me faire un clin d'oeil... Comment aurais-je pu dormir quand tout semblait conspirer pour m'en empêcher ?

J'entendis ma mère marcher sur le bouts des pieds. Elle venait me réveiller pour partir. Je fis semblant de me réveiller pour ne pas être réprimandé.

Le père avait attelé la jument «Nelly» au «cutter» ; elle piaffait pour prendre la route. Ma mère m'enveloppa d'une bonne couverture ; le froid était vif et la neige craquait sous les pieds. Au son des grelots, nous partîmes bon train vers l'église. La lune semblait nous sourire à travers les arbres silencieux. Personne ne parlait sauf mon père qui, de temps en temps, disait : «Allons, allons Nelly !».

On arriva enfin au grand chemin en même temps que d'autres voitures. Les gens nous criaient en passant : «Joyeux Noël !». Puis, nous atteignîmes l'église, illuminée pour l'occasion par des centaines de chandelles et la lumière blanche des lampes à gaz.

Ma mère me poussa devant elle jusqu'à la crèche où l'Enfant-Jésus reposait sur de la paille fraîche. Nous prîmes nos sièges et, à minuit juste, l'orgue lança sa première mélodie pour l'ouverture de la messe. Le prêtre, accompagné des enfants de choeur, fit son entrée. J'étais ébloui par le chant et la musique ; le décor m'apparaissait superbe.

Alors que tout le monde était silencieux avant la messe, la sortie de l'église se fit dans des exclamations joyeuses ; tout le monde s'échangeait leurs voeux de fêtes.

Nous regagnâmes notre voiture et repartîmes pour la maison au son du carillon des grelots. Et la vieille Nelly reprit son trot pour se rendre à l'étable où l'attendait une portion supplémentaire d'avoine que papa servait à ses chevaux chaque veille de Noël.

«Saint Nicolas va-t-il venir ce soir ?» Ma mère répondit à ma question par une chaude étreinte : «tu verras demain». La maison était bien confortable après cette course au froid, et le père mit une grosse bûche d'érable dans le poêle qui répandait sa chaleur en produisant un ronflement de bon augure.

Le lendemain matin, j'étais le premier debout et, oh merveille de merveilles !, mes bas que j'avais suspendus à la muraille étaient gonflés de bonbons, d'oranges de même que d'un petit cheval de bois et d'un petit chien.

Oh ! quelles joies enfantines... Comme nous étions heureux de «peu» en ce temps-là. Noël, c'était vraiment la fête des enfants...Michele Morgan http://www.michelemorgan.ca

17:31 Écrit par Nicole, Tonnes dans Cuisine | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

10/12/2006

 

Noël ! Ce sont des jours bénis qui longtemps à l'avance brillent à mes yeux d'une douce clarté. Je les attends avec impatience. Je deviens meilleur, plus ingénu que pendant tout le reste de l'année. Mon coeur ouvert à toutes les joies célestes ne nourrit plus aucune pensées sombres ni haineuses.
Je redeviens un enfant ennivré de plaisir.  De gracieux visages d'anges me sourient parmis les figurines bigarrées et dorées qui garnissent les boutiques de la Noël.
E.T.A. Hoffmann
perenoel

13:04 Écrit par Nicole, Tonnes dans Cuisine | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Quelques recettes pour Noel

barrel7
 

Recette pour 12 personnes


Ingrédients

 

1 Kg de potiron, 1kg de champignons des bois,
2 cubes de bouillon de volaille

20 g de beurre
10 cl de crème liquide entière 2 berlingots de lait de coco
3 c. à café de graines de pavot
sel et poivre persil 

 

Préparation

 

Éplucher et détailler en dés le potiron et les champignons

Dans une casserole, faire fondre le beurre. Ajouter le potiron et les champignons Laisser suer à feu doux 5 minutes. Ajouter 7 litres d’eau, le bouillon de volaille, du sel et du poivre. Faire bouillir à petits bouillons pendant 20 minutes. Ajouter le lait de coco et mixer le tout.
 Cette crème peut être préparée d’avance et être réchauffée au dernier moment.

Astuces de présentation :
Préparer une chantilly salée et moutarde :
Mettre un bol et les fouets au congélateur.
Fouetter 10 cl de crème liquide Ne pas la fouetter trop longtemps, elle tournerait en beurre. Ajouter la moutarde et mélanger délicatement.
Disposer au milieu de chaque assiette de crème de potiron une cuillerée de chantilly salée. Saupoudrer l’assiette de graines de pavot et de persil haché .

Bon appétit !!!

 

12:55 Écrit par Nicole, Tonnes dans Cuisine | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

05/12/2006

Et n'oubliez pas une petite goutte (pecket) pour st Nicolas et une carotte pour sont âne Bonne fête a tout les enfants

 Saint Nicolas C’est aujourd’hui ta fête
Saint Nicolas


 

Saint-Nicolas, c’est aujourd’hui ta fête,
Maman m’a dit de ranger mes souliers.

Je les ai mis devant la cheminée,
Et pour ton âne, un petit bol de blé.

Saint-Nicolas, as-tu reçu ma lettre ?
As-tu trouvé ce que je demandais ?

Saint-Nicolas, si tu descends du ciel,
Saint-Nicolas, passe donc te réchauffer.

verres-17



Saint-Nicolas, c’est aujourd’hui ta fête.
Saint-Nicolas, surtout ne m’oublie pas.

 

merci_023Saint-Nicolas

 

18:17 Écrit par Nicole, Tonnes dans Cuisine | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

Et plus qu'un dodo puis ce seras ta fête (et les cadeaux)

saint-nicolas-et-le-pere-fouettard-79944

Chanson d’hiver

Le soleil est en congé:
Comme il neige! Comme il neige!
Le soleil est en congé
Joli temps pour voyager!

La froidure a délogé
Sous la neige, sous la neige
La froidure a délogé
Les oiseaux du potager !

Le soleil est en congé:
Comme il neige, comme il neige!
Le soleil est en congé

Quelqu’un part à l’étranger

Mais non mais non

Saint -Nicolas vas arriver 

Quant à moi, flocons légers
Quand il neige, quand il neige
Quant à moi, flocons légers
J’aime à vous voir voltiger

Le soleil est en congé:
Comme il neige, comme il neige!
Le soleil est en congé
S’il n’a pas déménagé

Chacun de s’interroger,
Tant il neige, tant il neige,
Chacun de s’interroger:
Jusqu’à quand il va neiger????

12:53 Écrit par Nicole, Tonnes dans Cuisine | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

04/12/2006

Et encore 2 dodos encore un peu de temps pour aider ST Nicolas a préparer le grand jour

gaa59

Nougatine aux amandes
Ingrédients :

 

500 gr de sucre fin

300 g d’amandes hachée 

3 gouttes de vanille naturelle.

Préparation : Mettre le sucre fin dans un poêlon en cuivre, incorporer la vanille. Faire chauffer à feu vif jusqu’à ce que le mélange blondisse.
Ajouter les amandes en pluie, remuer délicatement pendant quelques minutes.
Verser le tout sur le plan de travail légèrement huilé.

Etaler rapidement la nougatine à l’aide du rouleau pour obtenir une feuille très fine.
Vous pouvez la déguster immédiatement, tiède et délicieusement croquante, ou la conserver dans un film étirable.

St Nic 2

 

10:51 Écrit par Nicole, Tonnes dans Cuisine | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

03/12/2006

Plus que 3 Dodos

coloriage_st-nicolas_10

 

Pain d'épices (recette personnel de St Nicolas!!!

Ingrédients :

  • 125 g de beurre
  • 250 g de miel
  • 75 g de sucre roux
  • 2 oeufs
  • 225 g de farine de blé complet
  • 2 pincée de sel
  • 1 cuil. à café de levure chimique
  • 1 cuil. à café bombée de cinq-épices (ou d’épices spécial pain d’épices)

Préparation :

  1. Faites chauffer le miel, le sucre et le beurre, en remuant, jusqu’à ce que le sucre ait fondu
  2. Dans ce mélange légèrement refroidi, ajoutez les oeufs battus en omelette
  3. Incorporez, enfin, la farine tamisée avec la levure, le sel et les épices
  4. Versez la pâte dans moule carré de 18 cm de côté et faites cuire, à 170° C, pendant 1 h 30 environ : votre pain d’épices est cuit quand ses bords se détachent du moule
  5. Démoulez et laissez refroidir

00:30 Écrit par Nicole, Tonnes dans Cuisine | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

02/12/2006

Plus que 4 fois dodos

 
coloriage_st-nicolas_01

Saint Nicolas est en voyage

Saint Nicolas est en voyage
De sa clochette j'entends le son
Tonton tontaine tonton
Et, sous le poids de ses bagages,
On dit que fléchit son ânon
Tonton tontaine tonton.

Quand il commence sa tournée
Et qu'il entre dans nos maisons
Tonton tontaine tonton.
Nous plaçons dans la cheminée
Nos souliers ,sabots et chaussons
Tonton tontaine tonton.

Saint Nicolas,nous sommes sages
Et nous aimons bien les bonbons
Tonton tontain tonton .
Apportez-en selon l'usage
Et toujours nous vous aimerons
Tonton tontaine tonton

ou encore : Saint Nicolas,sur son passage,
Distribue jouets et bonbons
Tonton tontaine tonton
Récompense des enfants sages

Tel est le but de sa mission
Tonton tontaine tonton.

11:58 Écrit par Nicole, Tonnes dans Cuisine | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |